• Favoris
Fil d'ariane

Lancement d'un ballon sonde à l'ENSIACET

Dernière modification le : 31/03/2016 - 15:21

Dix étudiants de l'ENSIACET ont travaillé sur la réalisation d'un ballon sonde.
Après un travail de plus de 2 ans, le lancement a eu lieu jeudi 31 mars à l'école.

Le projet : 

C'est en 2014 que dix étudiants issus de différents départements de formation s'impliquent dans le projet fil rouge « Un Ballon pour l’Ecole ». 

L' objectif est alors de mieux comprendre les phénomènes liés à la stratosphère puis, d’apporter leurs compétences pour innover, développer et optimiser la réalisation d’un ballon sonde.

Un ballon sonde peut porter jusqu’à 2,5 kg et s’élève jusqu'à 40 km d’altitude (il est alors dans la stratosphère). Il se compose :

  • d’un ballon
  • d’une nacelle (comportant des capteurs et autres dispositifs d’émission de données)     
  • d’un parachute pour assurer une descente moins violente après éclatement du ballon      

Après des études bibliographiques sur les différents types de ballon existants (nature des matériaux, caractéristiques etc…). ils ont étudié les capteurs de gaz (CO2, O2, O3), de pression et de température pouvant être envoyés dans la stratosphère.

A l’issu de cette phase de documentation,ils ont effectué des expériences de tests de matériaux, d’étalonnage des capteurs et de modélisation de trajectoire afin de : 

  • Optimiser au maximum le poids de la nacelle pour pouvoir envoyer un capteur d’ozone encore jamais testé par d’autres étudiants
  •   Prévoir la trajectoire exacte du ballon et de son point d’atterrissage 
  •  Planifier au mieux la journée du lâcher (31/03/2016) qui sera encadrée par un aérotechnicien 

Ce projet a été encadré par des enseignants de l’ENSIACET, sous la tutelle de l’association Planète Sciences, en partenariat avec le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES).

Ce projet pluridisciplinaire fait appel à plusieurs compétences notamment dans le domaine des matériaux, d’électrochimie, d’électronique et de la programmation informatique. Les étudiants ont pris en compte la dimension développement durable : 

  • Suivi GPS  du ballon sonde pour retrouver la nacelle et récupérer le matériel 
  • Capteurs permettant de mesurer les gaz à effet de serre (CO2 et O3) dans la stratosphère
  • mieux comprendre les enjeux climatiques et obtenir un maximum de données spatiales
  • Nacelle faite en polystyrene expansé 100% recyclable
  • Ballon fait en latex (polymère isoprène) d’origine naturelle 

 

Le Lancement le 31 mars : 

Accompagnés par la CNES, Planète Sciences et Météo-France, les étudiants ont pu lancer le ballon ce 31 mars à 13h30.

Le lancement s'est déroulé sans encombre malgré une météo un peu capricieuse. 

 

 

Prochaine étape : Récupérer et traduire les données obtenues 

 

Agenda