Traductions :
  • Favoris
Fil d'ariane

Chimie et Procédés verts pour la biomasse

GreenCAP

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:46

L'industrie chimique est aujourd'hui en pleine mutation pour faire face à la raréfaction des ressources pétrolières, aux nouvelles réglementations, aux pressions sociales, écologiques et politiques. Dans ce contexte, la diversification des matières premières vers l'utilisation de ressources renouvelables telles que les biomasses végétales et microbiennes, représente un intérêt réel pour l'élaboration de produits fonctionnels innovants. Ainsi, les nouvelles filières agro-industrielles émergeantes associent généralement des voies de conversions chimiques et biotechnologiques qui constituent des leviers importants pour l'innovation.
Par conséquent, cette formation habilitée CTI "Master international" s'inscrit dans les préoccupations actuelles en matière de développement durable. En associant les différentes disciplines, chimie verte, catalyse et procédés and biotechnologies, l’objectif est d’apporter les outils nécessaires pour mettre au point des procédés propres et sûrs, adaptés à la transformation de matières premières renouvelables.

Objectifs

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:24

La formation s'inscrit dans les préoccupations actuelles en matière de développement durable. Les objectifs sont :

  • d'associer les différentes disciplines, chimie verte, catalyse, procédés et biotechnologies,
  • d'apporter les outils nécessaires pour mettre au point des procédés propres et sûrs, adaptés à la transformation de matières premières renouvelables.
  • de donner une vision élargie des filières agro-industrielles émergentes, en prenant en prendre en compte les impacts environnementaux et sanitaires en intégrant une approche en écoconception.

Compétences

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:25

La formation a pour but de former des cadres, futurs responsables de procédés ou de  projets, capables de :

  • développer ou améliorer des voies en synthèse avancée, en chimie organique en utilisant des technologies propres, dont la catalyse ou les biotechnologies,
  • maîtriser des méthodes alternatives de synthèses en chimie verte pour aller vers le procédé,
  • concevoir et développer des (bio)procédés (dimensionnement et choix des équipements),
  • piloter des unités de production chimique ou biologique,
  • évaluer les impacts / gains environnementaux liés à une transformation (bio)chimique,
  • maîtriser les principales transformations des agroressources (chimie du végétal) conduisant à l’élaboration de bioproduits ou agromatériaux, avec une approche en éco-conception,
  • acquérir une bonne connaissance des méthodes de prévention et de traitement des pollutions,
  • gérer un projet et travailler en équipe pluridisciplinaire.

Admission

Dernière modification le : 17/02/2014 - 16:21

Niveau de recrutement

Formation initiale Bac +4

  • Bachelor of Sciences/Engineering  pour le M1 (recrutement privilégié)
  • Master of Sciences/Engineering pour le M2 (possibilité d’intégrer en M2 sur équivalence)

Formation continue

Les salariés ("ingénieurs" ou "cadres") et demandeurs d'emploi désirant orienter leur carrière vers l'international pourront postuler directement en 2ème année.

Les salariés ou demandeurs d'emploi "techniciens supérieurs" pourront également candidater à ce master grâce à la validation des acquis professionnels.

 


Enseignements

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:45

Organisation

La formation s’articule en quatre semestres de 30 crédits ECTS chacun.

Environ 40% des enseignements seront dispensés en anglais et environ 60% des supports seront en anglais, permettant un apprentissage progressif de la langue française.

Premier semestre

Le premier semestre est un semestre de transition et de mise à niveau scientifique, proposé dans le cadre du réseau " n+i", auquel s'ajoute le démarrage du projet personnel encadré.

Deuxième semestre

Le deuxième semestre contient des enseignements thématiques illustrés par des travaux dirigés, des séminaires, des visites de site et un projet. Il est divisé en  3 UE : 

  • UE1 – Chimie verte et procédés verts
  • UE2 – Biotechnologie et conception de procédés
  • UE3 – Professionnalisation

Premier semestre du M2

Le premier semestre du M2 représente le cœur de la formation, il est  réparti en 4 UE :

  • UE4- Transformation de la biomasse
  • UE5- Catalyse pour la biomasse, l'environnement et l'énergie
  • UE6- Bioprocédés et biotechnologies blanches
  • UE7- Projet

Deuxième semestre du M2

Le deuxième semestre du M2 est consacré au stage de fin d’étude d’une durée minimale de 5 mois sur un site industriel, dans un laboratoire de Recherche & Développement ou bien dans un des laboratoires qui servent d’appui recherche à ce Master.

La soutenance de stage se déroulera à la mi-septembre.

Autres informations

Le Master fait appel à une pédagogie d’enseignement par projet qui vise à développer les capacités d’autonomie et d’organisation ainsi que l’esprit d’analyses et de synthèses des étudiants, nécessaires à la gestion d’un projet.Le projet débute en en S2 et se poursuit en S3.

Le Master s'appuie sur des cours de deuxième année du cursus d’ingénieur, notamment concernant le module « outils pour la chimie verte », ainsi que sur les cours des deux options de troisième année (Chimie verte et Procédés pour la Chimie fine et les Bio-industrie), qui existent depuis plusieurs années.

 

Recherche

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:33

Le master s'appuie sur l'expertise de trois laboratoires de recherche de l'ENSIACET :

  • le laboratoire de Chimie Agro-industrielle (LCA),
  • le laboratoire de Génie Chimique (LGC),
  • le laboratoire de Chimie de Coordination (LCC).

Les membres de l'équipe pédagogique en charge de la formation sont des enseignants-chercheurs, qui appartiennent à ces laboratoires reconnus à l'international dans le domaine de la chimie verte, de la catalyse, des procédés verts et des bioprocédés.

Partenaires

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:40

L’INP Toulouse a une longue tradition de relations industrielles qui lui permet de pérenniser des collaborations. En effet, les écoles d’ingénieurs telle que l'ENSIACET, de part leurs départements, couvrent de nombreux secteurs de l’Ingénierie, et leurs laboratoires sont ouverts vers la recherche de progrès technologiques.

Les relations très étroites qu'entretiennent les trois laboratoires avec l'industrie, se traduisent par la publication de nombreux brevets, par des récompenses et par l'appartenance à des instituts d'excellence (Institut Carnot 3BCAR, Laboratory of Sustainable energy).
Les étudiants pourront bénéficier de ce réseau partenaire, dans le cadre de leur sujet de projet comme pour  leur recherche de stage.

Débouchés

Dernière modification le : 16/04/2013 - 17:28

Spécialisation

Le Master GreenCAP est particulièrement adapté aux étudiants qui souhaitent se spécialiser dans la valorisation de la biomasse pour des applications industrielles, en utilisant des procédés propres.

Le placement et les débouchés se situent principalement dans les domaines de la recherche et du développement, de la production, de l'ingénierie, du conseil ou de l'évaluation environnementale.

  • Développement de voies de synthèses originales en chimie organique ou par voies biotechnologiques respectant les principes de la chimie verte.
  • Evaluation des impacts environnementaux relatifs à une transformation et mise en oeuvre d'une démarche d'écoconception.
  • Conception, développement et maîtrise de procédés chimiques ou biotechnologiques conduisant à l'élaboration de bioproduits de spécialité.

Contacts

Dernière modification le : 23/05/2013 - 11:58

Responsable de la formation

  • Pascale DE CARO
    • ENSIACET-LCA
    • Courriel : pascale.decaro @ ensiacet.fr

Le Master GreenCAP sur le site de l'INP