logo

Le groupe des écoles centrale et Toulouse INP annoncent leur volonté d’étudier la création d’une école centrale à Toulouse

 Le Groupe des Écoles Centrale (GEC) et l’Institut National Polytechnique de Toulouse (Toulouse INP) lancent, ce jeudi 9 décembre, une réflexion commune dont l’objet est la création de Centrale Toulouse Institut.

 

 

Ce nouvel établissement pourrait être constitué d’une École Centrale formant des ingénieurs généralistes, et d’écoles de spécialités. Il intégrerait l’ensemble des activités actuelles de l’Institut National Polytechnique de Toulouse.

 

Prises de parole de Laurent Prat, directeur de l’ENSIACET, au CA de Toulouse INP et en AG le jeudi 9 décembre :

« Toulouse INP est un grand établissement, fort des nombreuses réussites et de la visibilité de ses Ecoles sur toutes ses missions, en Formation comme en Recherche. A l’heure où nous questionnons notre modèle d’industrialisation et ou nombre de PMI ou d’ETI cherchent en vain les compétences dont elles ont besoin pour se développer ; à l’heure où les jeunes générations d’ingénieurs se posent des questions légitimes sur leur rôle dans nos sociétés, nous avons besoin de nous poser les bonnes questions. Ces questions concernent autant nos formations que nos modes de gouvernance.

[…] La question de l’ingénieur que nous devons former est cruciale. Cette question est complexe. Elle inclut des aspects alliant : (i) l’analyse portée par les représentants du monde socio-économique, (ii) notre connaissance de la provenance et des parcours des élèves que nous devons et voulons former, (iii) les échanges dans nos réseaux et dans les stratégies régionales et nationales. […]

C’est une vraie occasion que de pouvoir se poser sereinement sur ces questions, en s’appuyant sur nos réseaux (Groupe INP, Fédération Gay-Lussac), mais aussi avec les Ecoles du Groupe des Ecoles Centrales. »

À PROPOS DU GROUPE DES ÉCOLES CENTRALE

Le Groupe des Écoles Centrale (Paris, Lyon, Nantes, Lille et Marseille) est un acteur majeur de l’enseignement supérieur en France et à l’international. Son modèle d’ingénieur généraliste place la pédagogie par projet au cœur des enseignements.

 

Il coordonne le concours Centrale-Supélec qui compte plus de 14000 candidats chaque année, concours d’entrée à 12 grandes écoles d’ingénieur, dont les écoles Centrale en France et à l’étranger.

 

La dynamique du groupe se caractérise par :
- la formation d’ingénieurs généralistes « à la Française » répondant aux exigences de la « charte Pédagogique
Centralienne », et plébiscitée par les entreprises en France et à l’international,
- la force de son implantation à l’international avec les nouvelles Écoles Centrale : Pékin/Chine, Hyderabad/ Inde,
Casablanca/Maroc,
- et la qualité de sa recherche (en particulier en ingénierie).

 

À PROPOS DE TOULOUSE INP


CRÉATEUR DE VALEURS

L'Institut national polytechnique de Toulouse, Toulouse INP, fédère six écoles* d'ingénieurs dont les formations sont fortement adossées aux laboratoires de recherche de l’établissement. (* 3 écoles internes ENSAT, ENSEEIHT, ENSIACET, 3 écoles associées ENIT, ENM et PURPAN, et une classe préparatoire commune La Prépa des INP).

 

Implanté dans un bassin où monde de l'industrie et celui de la recherche sont étroitement liés, Toulouse INP forme des professionnels humainement responsables, capables d’agir sur des systèmes complexes, et attachés à des perspectives de développement durable.
Il offre un cadre propice à l’innovation et très ouvert à l’international. Il garantit aux étudiants des formations de qualité, un grand choix de parcours adaptés aux besoins des entreprises et une insertion professionnelle rapide.

 

Communiqué de Presse