logo

DU "Ingénierie et production en Fabrication Additive Impression 3D"Diplôme universitaire

Fabrication additive - Crédits : Gelbart

La fabrication additive se développe dans de nombreuses entreprises de divers secteurs industriels tels que l’aéronautique et la santé, en raison de son intérêt en termes d’innovation de produits et de procédés.
Or, les entreprises recherchent actuellement des cadres ou spécialistes capables de maîtriser toute la chaîne de valeur de la fabrication additive (c’est-à-dire des matériaux aux applications en passant par la maîtrise des risques chimiques, la conception et de la chaîne logistique).
Ces spécialistes doivent donc être en mesure de répondre aux problèmes en amont (avec la matière) et en aval (avec le produit) de la chaîne de valeur, voire même de les anticiper dans la mesure du possible. Ces salariés doivent avoir une vision de toutes les étapes et pas seulement de la machine comme cela existe aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’un expert de la chaîne de Fabrication additive - Impression 3D ?

C’est un spécialiste qui a une vision transversale, de la matière première au produit final que recherchent les entreprises. Il apporte à l’entreprise l’expertise nécessaire en qualification des matériaux (matières premières et analyses des propriétés d’usage des produits), en génie industriel, dans les aspects sécurité / qualité et dans les aspects réglementaires de la fabrication additive.

La fabrication additive est définie dans la norme NF EN ISO/ASTM 52900 comme suit : « procédé consistant à assembler des matériaux pour fabriquer des pièces à partir de données de modèle en 3D, en général couche après couche, à l’inverse des méthodes de fabrication soustractive et de fabrication mise en forme. »

Objectifs

Toulouse INP-ENSIACET a cette vision transversale, de la matière première au produit final que recherchent les entreprises.

Le diplôme universitaire Ingénierie et production en Fabrication additive - Impression 3D proposé par notre école d’ingénieur doit apporter aux professionnels du secteur l’expertise nécessaire :

  • en qualification des matériaux (matières premières et analyses des propriétés d’usage des produits),
  • en génie industriel,
  • dans les aspects sécurité / qualité,
  • dans les aspects réglementaires de la fabrication additive.

Cette nouvelle formation répond aux nouveaux métiers émergents. Elle est destinée aux salariés et aux demandeurs d’emploi souhaitant monter en compétences, se diriger vers un nouveau domaine, être capable de s’adapter à un domaine émergent : maitriser les concepts associés à la Fabrication additive/ impression 3D.

Cette formation permet un perfectionnement de l’utilisation de la fabrication additive avec une vision globale sur la chaîne de fabrication que l’on soit responsable d’atelier de production ou du bureau d’étude.

Elle permet également de former des spécialistes en ingénierie de la Fabrication additive avec une approche intégrée, capables de :

  • gérer la chaîne de fabrication additive et piloter le déploiement des solutions (mise en œuvre, contrôle et traitement),
  • développer des stratégies de construction de pièces, rechercher les meilleurs paramètres machine en fonction du type de matériaux,
  • faire de la veille technologique, mettre en place des recherches et essais, définir des outils nécessaires, simuler, tester, analyser les résultats.

Public concerné

Formation continue, formation professionnelle, alternance

Déroulement des études

En alternance, de 2 à 5 semaines de cours par mois pour un total de 385 heures de formation et 27 semaines de stages.

 

Octobre 2019-juin 2020

Calendrier

Admissions

Cette formation est particulièrement adaptée à des professionnels en reconversion de carrière :

  • salariés,
  • demandeurs d’emploi,
  • jeunes de moins de 26 ans souhaitant compléter leur formation initiale après un diplôme de Licence, de Master ou d’Ingénieur en matériaux et/ou mécanique.

Pré-requis

  • Bac+2 (DUT Mesures Physiques, Génie Mécanique et Productique, Génie chimique et génie des procédés, matériaux, chimie et génie industriel ou formation équivalente) avec 3 ans d’expérience professionnelle minimum dans le domaine.
  • Bac+3 (Licence pro dans les domaines de la mécanique, matériaux, génie chimique, génie des procédés ou génie industriel).
  • Bac+5 (Master 2 scientifique ou ingénieur généraliste).
  • Une compétence en DAO 3D est demandé pour tous les candidats quel que soit leur diplôme.

 

Modalités d’entrée

  • Pré-sélection sur dossier.
  • Entretien.

Candidatures

  • Dossier de candidature à télécharger sur www.fc.inp-toulouse.fr et à renvoyer au plus tard le 10 juin 2019.
  • Les candidats retenus seront convoqués pour un entretien courant juin.

Programme

Technologies de la FA et matériaux  (70h)

  • Les Technologies de la Fabrication Additive
  • Classes de matériaux (Métaux, polymères, céramiques)
  • CAO et chaine numérique

Règlementation / Norme / Sécurité / Qualité (70h)

  • Règlementation et sécurité
  • Normes et qualité

Conception intégrée & chaine logistique (70 heures)

  • Outils et ordonnancement
  • Gamme de fabrication
  • Logistique
  • Coût Conception intégrée
  • Technologie de l’information et ERP

Qualification des pièces et matière première (105 heures)

  • Maitrise statistique des procédés
  • Spécifications d’approvisionnement, de fabrication et d’essais
  • Contrôle des Matière premières (aspects technique / pratique)
  • Contrôle étape PLM (des produits (aspects technique / pratique)
  • Coûts de qualification poudre, procédé, pièce, environnement
  • Coûts opérationnels

Spécialisation dans l’aéronautique et le médical (70 heures)

  • La fabrication additive dans l’industrie aéronautique et spatiale
  • La Fabrication additive dans l’industrie médicale

Projet d’étude (Réalisé tout au long de l’année)

Et après

  • Cadre de production industrielle (Responsable d’atelier, ingénieur mécatronique etc.).
  • Cadre en R&D.
  • Responsable contrôle.
  • Ingénieur en conception.
  • Spécialiste de l’intégration de la Fabrication additive.