logo

Partir à l'étranger

La mobilité à l'étranger est une obligation pour obtenir le diplôme d'ingénieur de Toulouse INP-ENSIACET.

Toulouse INP-ENSIACET a des accords avec 180 universités sur les cinq continents permettant aux élèves-ingénieurs de partir à l’étranger pour effectuer :

  • un semestre d’études,
  • un double diplôme,
  • un stage dans un laboratoire universitaire ou au sein d’une entreprise.

La durée minimale de mobilité est de 3 mois. Dans les faits, les élèves partent un semestre complet en 2A ou 3A.

Contrairement à d'autres écoles, le calendrier de la 2ème année permet de dégager 5 mois complets pour le stage 2A, ce qui est un atout dans la perspective d'un stage rémunéré en entreprise à l'international.

Par ailleurs, Toulouse INP offre la possibilité de bénéficier d'aides couvrant une partie du surcoût lié à la mobilité internationale.

Etudes en échange

Il est possible de partir en échange d'études pendant un ou deux semestres en 2ème ou 3ème année.

Les crédits ECTS obtenus à l'étranger sont comptabilisés dans le parcours ENSIACET.

Les élèves en échange ne payent des droits d'inscription qu'à Toulouse INP-ENSIACET.

Double diplôme à l'étranger

Il est possible d’obtenir simultanément le diplôme d’ingénieur ENSIACET et 1 diplôme de master d'une université étrangère après un semestre d’études supplémentaire.
C’est un grand atout apprécié des groupes industriels français installés à l’étranger (au Brésil, en Italie, États-Unis, Canada…).

Stages en laboratoire ou en entreprise à l'étranger

Les élèves de Toulouse INP-ENSIACET font, pour la plupart d'entre eux, leur stage de 2ème année à l'étranger.

Les cours des 2A finissent en avril, ce qui offre l'opportunité de réaliser un stage de mai à septembre.

Les entreprises à l'étranger sont attirées par cette formule qui leur permet un meilleur retour sur investissement et n'hésitent pas à proposer une rémunération pour ce stage de longue durée.

Aides à la mobilité internationale

Toulouse INP, le CROUS Occitanie, le programme ERASMUS+, la Région Occitanie, le CFA MidiSup et la CDEFI octroient des aides financières selon le profil des élèves.

A titre d'exemples

  • Un élève boursier sur critères sociaux, tous échelons confondus, partant en mobilité d'études pendant 5 mois en Argentine peut bénéficier, en plus de sa bourse, des aides suivantes :
    • jusqu'à 1600 € de la part du CROUS Occitanie,
    • jusqu'à 1500 € de la part de la Région Occitanie,
    • jusqu'à 1300 € de la part de la CDEFI.
  • Un élève non boursier, partant en mobilité d'études pendant 5 mois en Norvège peut bénéficier des aides suivantes :
    • jusqu'à 2000 € de la part de Toulouse INP,
    • jusqu'à 1500 € du programme ERASMUS+.

Témoignage d'Aure-Anne, diplômée 2016 de l'école

Grâce à Toulouse INP-ENSIACET, j'ai eu l'opportunité de découvrir trois pays différents et de passer plus de 16 mois à l'étranger, au cours de ma formation d'ingénieure. Tout d'abord le Royaume-Uni, où j'ai effectué 5 mois de stage dans l'industrie à l'issue de ma deuxième année. Premiers pas dans l'industrie, réalisation d'un projet d'optimisation de procédés et première expérience à l'étranger. Puis un échange Erasmus en Allemagne, à l'université technique d'Hambourg (TUHH) au premier semestre de troisième année, afin d'étudier les bio-procédés. Ce séjour m'a permis de rencontrer des étudiants des quatre coins du monde et de découvrir une façon différente d'étudier: une expérience inoubliable. Enfin, j'ai réalisé mon stage de fin d'études en Suisse, dans la région de Bâle, chez Syngenta dans une équipe multiculturelle. Toutes ces expériences, très enrichissantes tant sur le plan intellectuel que personnel, m'ont permis de développer mon désir de mobilité !